This is my archive

Conférence de Martial Pardo

Les Français et la musique arabe en Algérie avant 1962

En 132 ans de colonie française en Algérie, des cultures différentes se sont côtoyées. Les « Européens » y ont développé une vie musicale intense, « comme en France ». Mais sur cette autre rive, quelle fut leur perception des musiques dites « indigènes », juives, arabes, berbères, etc. ? Qu’en ont dit aussi les écrivains : Gautier, Maupassant, Loti, Gide, Roblès, Camus…? L’écho du passé éclaire-t-il la partition du présent ?

Le 17 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
Vendredi 17 mars à 20h

Martial Pardo

Martial Pardo, né en Algérie, ex-directeur de l’ENM (Ecole Nationale de Musique) de Villeurbanne, livre le fruit de ses recherches à l’Université Lyon 2 (laboratoire de l’IHRIM).

Durée : 1h30
A partir de : 14 ans

Concert : une Nouiba lyonnaise

Nouiba, synonyme de « petite nouba » (suite musicale arabo-andalouse) et de petite fête ou « fiestita », est une formation musicale qui pratique un style de musique traditionnelle et populaire du Maghreb : Le Chaabi (Algérie) et le Melhoune (Maroc).

Issu de la musique arabo-andalouse, ce genre musical où se complètent improvisations et créations, trônait dans les fins fonds des « Casbah », animant des veillées et des fêtes familiales. Les chants du Chaabi se nourrissent de poésies anciennes mais aussi de textes originaux actuels.

Le cocktail des instruments du groupe Nouiba, enflammé par la variété des voix, brise les frontières des modes de la nouba arabo-andalouse et fusionne les mélodies chaleureuses et colorées d’autres styles comme le Haouzi, et le Judéo-arabe dans une ambiance festive et poétique.

Le 25 mars 2023
- -
Samedi 25 mars à 20h

Concert

Les membres du groupe de musique :
Siham Moulali : tar et chant
Nacer Hamzaoui: mandole et chant
Aurélie Tissot: Qanun et chant
Taha El Alami : Violon et chant
Mohamed Msahel : Derbouka et chant.

 

Durée : 1h30
A partir de : 10 ans

J’aurais dû m’appeler Aïcha – Conférence gesticulée

« Un mois avant ma naissance, la mère de mon père décède.
La tradition veut que la première fille née après ce décès hérite du prénom de la défunte. Ma grand-mère s’appelait Aïcha, elle était Algérienne. Pourtant, je m’appelle Nadège. »

Trois quart Algérienne, un quart Française. Algérienne de sang, Française de sol. Pas tout à fait Française, pas vraiment Algérienne. Pour les descendants d’Algérien.nes, il y a comme une zone d’ombre : une histoire coloniale mise sous silence, une guerre faite « d’événements », des
représentations racistes et des inégalités qui perdurent.
Intégrée par l’école républicaine, bercée par le mythe national, j’ai joué le jeu de l’intégration. En m’assimilant, j’ai refoulé une partie de mon héritage. Je fais aujourd’hui marche arrière en prenant bien soin de ramasser un à un tous les indices et reformer le puzzle de mon histoire, de
notre histoire pour mieux la déconstruire.

Alors que les débats identitaires grondent en France et qu’il y a comme une injonction à choisir son camp, comment s’émanciper d’identités qu’on voudrait nous imposer et trouver sa propre voie ?

Le 31 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
VENDREDI 31 MARS A 20H

Nadège de Vaulx

Conférence gesticulée écrite et interprétée par Nadège de Vaulx(-en -Velin)

Durée : 1h35
A partir de : 15 ans

Pourquoi les oiseaux ont-ils disparu ?

Autour du fleuve détourné

L’œuvre de Rachid Mimouni, mort à 50 ans en 1995, nous interpelle aujourd’hui encore tant par l’univers fantastique qu’il décrit, l’humour, l’excentricité des personnages de ses romans, que par la distance qu’il a su prendre et qui donne à son œuvre universalisme, acuité et clairvoyance.

De l’époque coloniale, à la vie dans les maquis, puis à l’avènement de la république algérienne et à ses dérives jusqu’à la période noire où l’intégrisme islamique a fait des ravages (et dont il a, comme d’autres, fait les frais), l’immense conteur décortique avec finesse l’histoire d’hier et d’aujourd’hui pour nous la livrer dans sa crudité et sa vérité.

Son exil forcé, l’éloignement d’un pays dont il était fou amoureux, l’ont anéanti. Mais son héritage a une valeur inestimable, particulièrement en cette période de célébration de l’indépendance de l’Algérie.

Œuvres présentées (extraits) :
• Le fleuve détourné
• Le printemps n’en sera que plus beau
• Tombeza
• La malédiction

Rachid Mimouni est un écrivain algérien d’après l’indépendance de son pays, acquise en 1962. Son œuvre comporte une dizaine de livres, principalement des romans écrits pendant la décennie 1980 ; elle se prolonge jusqu’à la mort prématurée qui le frappe en 1995 alors qu’il a 49 ans. Il est l’exemple même d’un écrivain laminé par les circonstances historiques et politiques dans lesquelles il a vécu.
Né en 1945 au sein de la paysannerie pauvre, à 30 km d’Alger, il est pendant la guerre d’Algérie un enfant et un adolescent. Puis Il fait des études supérieures de commerce et les termine au Canada avant de revenir enseigner à Alger, mais en fait sa vocation est littéraire et le pousse à écrire des livres, pour parler de ce qui se passe dans son pays, voire pour le critiquer et le dénoncer sans ménagement.
Moins de vingt ans après la création de l’état national indépendant, il constate l’immense écart entre les glorieuses proclamations officielles et les décevantes voire révoltantes réalités vécues par la population. Le sentiment qui va grandissant en lui est une immense déception.
Pour parler de ce qui est arrivé à la supposée révolution, il emploie une image, celle d’un fleuve détourné de ce qui aurait dû être son cours, d’où le titre de l’un de ses premiers livres « Le fleuve détourné » (1982). Il a publié une grande partie de son œuvre dans les années 1980 (aux éditions Stock) et encore après 1990, malgré le terrorisme islamiste qui provoque de véritables massacres dont il dénonce l’horreur dans un pamphlet intitulé « De la barbarie en général et de l’intégrisme en particulier ».
Menacé de mort et craignant d’être assassiné par les intégristes comme son ami Tahar Djaout (qui le fut le 2 juin 1993) il se réfugie au Maroc avec sa femme et ses trois enfants, et travaille pour des chroniques radiophoniques à Tanger. C’est à Paris qu’il meurt d’une hépatite, victime de ce qu’on a appelé la décennie noire.

Denise Brahimi, universitaire – critique

Du 23 au 24 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
Jeudi & vendredi à 20h

Compagnie Leila Soleil

D’après Rachid Mimouni
Montage de textes & conception : Hadda Djaber
Textes dits : Hélène Pierre & Hadda Djaber
La voix de Rachid : Mohamed Brikat
Création musique – violoncelle : Vincent Magnan
Chant : Houria Aïchi
En co-production avec Coup de Soleil Rhône Alpes.

D’Eckmühl à Eckmühl

Eckmühl est un phare en Bretagne. Eckmühl est un quartier d’Oran en Algérie. Deux lieux, une famille et l’histoire de ma grand-mère Bretonne sortant de sa roulotte de bohémienne pour prendre un bateau.

La confession de cette grand-mère à son petit-fils de 50 ans et un monde de certitudes qui s’effondre.

Comme un raccourci de l’histoire, mon aller-retour dans ce pays 75 ans après mon père, pour dégager le sable, retrouver la trace de cette jeune fille dans cette France d’outre-mer, sa rencontre avec mon grand-père, le père de mon père.

À moins que… Un immense télescopage de temps et de lieux, avec des migrants en pagaille. Et parmi eux ma grand-mère, son amour déçu et son mariage forcé.

En coproduction avec la Ville d’Avion, l’association Ose Arts. Avec le soutien de la Région Hauts-de-France, du Département du Pas-de-Calais, la Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin, la Ville de Montigny-en-Gohelle, et de l’ANCT du Pas-de-Calais.

Du 28 au 30 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
Du mardi au jeudi à 20h.

Compagnie Franche Connexion

Écriture, mise en scène & jeu : Stéphane Titelein
Création sonore : Charlie Giezek
Création lumière : Nicolas Faucheux
Régie lumière : Vincent Thomas
Collaboration artistique : Laurent Rogero
Production : Ambre Declercq & Thomas Fontaine.

Durée : 1h
À partir de 12 ans

Bord de scène le mercredi 29 mars à l’issue de la représentation.

Le Village de l’Allemand

Nés de mère Algérienne et de père Allemand, Rachel et Malrich sont élevés par un vieil oncle immigré dans une cité de banlieue parisienne, tandis que leurs parents restent dans leur village près de Sétif.

Leur destin bascule en 1994, lorsque le Groupe Islamique Armé y massacre une partie de la population. Pour les deux frères, le deuil va se doubler d’une douleur bien plus atroce : la révélation de ce que fut leur père, cet Allemand qui jouissait du titre prestigieux de moudjahid…

Cette histoire authentique relie trois réalités, à la fois dissemblables et proches : la Shoah, la guerre civile en Algérie et l’abandon croissant de la République dans les banlieues françaises.

Du 9 au 14 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
Jeudi, vendredi, samedi & mardi à 20h, dimanche à 16h. Relâche le lundi 13 mars

Compagnie du Théâtre des Asphodèles

Ou Le journal des frères Schiller
D’après le roman de Boualem Sansal

Direction artistique : Thierry Auzer
Mise en scène : Luca Franceschi
Jeu : Samuel Camus, Lysiane Clément, Yann Ducruet, Nicolas Moisy, Valérian Moutawe & Alexandra Nicolaidis

Durée : 1h30
À partir de 14 ans

Bord de scène le jeudi 9 mars à l’issue de la représentation

Grand prix RTL-LIRE
& Grand prix SGDL du roman en 2008

Les Pieds Tanqués

En Provence, sur un terrain de boules, quatre joueurs s’affrontent : Zé, le Pied-noir ; Yaya, le Français né de parents Algériens ; Loule, le Provençal « de souche » ; et Monsieur Blanc, le Parisien fraîchement arrivé dans la région.

On pourrait croire à une simple partie de pétanque entre amis mais ce sont toutes les souffrances de la guerre d’Algérie et les questions d’identité qui nous sautent soudain à la figure.

Au gré des boules pointées ou tirées, le passé ressurgit et on découvre les blessures secrètes de chacun, leur lien filial et intime avec cette guerre : ils s’opposent, se liguent, livrent chacun leur vérité mais tous ont à cœur de finir le jeu sur ce terrain qui les rassemble et les unit.

Une pièce en 13 points où les mémoires s’entrechoquent. Une comédie dramatique sur l’identité et le vivre ensemble. La gravité du propos n’exclut pas l’humour : grosses engueulades et fous rires assurés !

En coproduction avec la Bibliothèque de Théâtre Armand Gatti – La Seyne, l’Espace Comedia de Toulon et avec le soutien du Conseil Départemental du Var, la Région PACA, la Spédidam, l’Adami.

Du 2 au 4 mars 2023
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE
Du jeudi au samedi à 20h

Compagnie Artscénicum Théâtre

Texte & mise en scène : Philippe Chuyen
Jeu : Mourad Tahar Boussatha en alternance avec Sofiane Belmouden, Philippe Chuyen, Gérard Dubouche & Thierry Paul
Lumière : Nolven Badeau
Costumes : Corinne Ruiz
Décor : Christophe Brot
Régie : Claire-Alexandra Jullien

Durée : 1h15
À partir de 14 ans

Bord de scène jeudi 2 mars à l’issue de la représentation

Les Turbulents – 22 octobre

19h30

Effeuillée
ENMDAD de Villeurbanne – Théâtre de l’Iris
Projet porté par Louise Dailloux Masiuk
Durée : 45 min
À partir de 10 ans

Dans cette forêt, il y a quelque chose d’étrange. Les arbres s’effeuillent, les feuilles s’assèchent, les choses s’effacent. Une mystérieuse disparition conduit Sol à arpenter ce lieu qu’elle ne reconnaît plus. Elle part sur les traces d’un monde disparu : celui de l’enfance. Parfois, le rêve et la vie s’appartiennent. Le silence bruisse d’esprits. Les acouphènes du souvenir se font entendre.
Et si on ne retournait jamais deux fois au même endroit ?

Écriture & mise en scène : Louise Dailloux Masiuk
Jeu : Louise Baud, Pablo Le Magoarou, Tamara Muret & Sebastian Touzet
Chorégraphie : Camille Dailloux Masiuk
Création visuelle & sonore : Quentin Baret
Création lumière : Benjamin Wolff

Nous l’Europe, Banquet des Peuples
Conservatoire de Montpellier
Projet porté par Alisma Boulay
Durée : 45 min
À partir de 10 ans

La montée des eaux. Sur le sommet d’une montagne pas encore engloutie, un groupe de rescapé.es s’interrogent sur leur histoire, leurs origines. Comment en sont-ils arrivés là ?
Dans un dernier élan révolutionnaire, ils décident de retracer le chemin de l’humanité jusqu’à cet instant, de comprendre ce qui les a mené.es à cet endroit et de confier une mission à cell.eux qui leur survivront, peut-être.
Le texte de Laurent Gaudé retrace les mouvements qui ont traversé notre histoire
européenne, la révolution industrielle, les guerres, la colonisation, les révoltes : la violence est omniprésente. Mais au cœur de cette violence, on trouve une identité et un héritage commun qui fait naître un élan de révolte joyeuse et salvatrice.

D’après le texte de Laurent Gaudé
Mise en scène : Alisma Boulay
Jeu : Arthur Hanguehard, Aurore Knigge, Eva Lubrano Lavadera, Clara Menard, Maud Sarrazy & Anis Tizi

Le 22 octobre 2022
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE

Buvette & petite restauration sur place

Prix libre & solidaire
3 / 6 / 9 / 12 €

Samedi 22 octobre à 18h
Apéro rencontre !
Autour d’un verre, des artistes professionnel·le·s vous racontent leur parcours. Venez partager leur expérience !
Stéphane Rotenberg, ancien élève de l’Iris, est aujourd’hui comédien. Découvrez son parcours !

Les Turbulents – 21 octobre

19h30

Pigboy 1986-2358 Partie 1
Conservatoire de Montpellier
Projet porté par Clara Ménard
Durée : 40 min
À partir de 12 ans

Bienvenue dans l’histoire dont vous êtes le héros. Dans ce premier tableau de Pigboy 1986-2358, nous suivons le destin tragique d’un éleveur de porcs français pendant la crise agricole de 2010, ses fantasmes de Western Américain, son combat et ses désillusions. Entre John Wayne, truies et brainstorming, 4 voix viennent interpeler et remettre en question notre propre récit, nos rêves, nos choix.

Mise en scène : Clara Menard
Jeu : Alisma Boulay, Théotime Gulmann, Aurore Knigge & Maud Sarrazy
Montage audio : Clément Chevalier

Attention – certaines scènes contiennent du faux sang.

On brûle de dire
ENMDAD de Villeurbanne – Théâtre de l’Iris
Projet porté par Mathilde Rock
Durée : 40 min
À partir de 12 ans

On brûle de dire est un spectacle qui raconte l’histoire d’une famille empoisonnée par le non-dit.
Pauline, gravement malade, retrouve sa famille à l’occasion de l’enterrement de son grand-père et va révéler un secret qui la ronge. De ce secret qui tombe, d’autres langues vont se délier. Une parole impossible pour des mots impossibles.

Écriture & mise en scène : Mathilde Rock
Jeu : Louise Dailloux-Masiuk, Letizia Devos, Clélia Dupasquier, Romain Dzian, Laodicée Hazim & Tamara Muret

Le 21 octobre 2022
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE

Buvette & petite restauration sur place

Prix libre & solidaire
3 / 6 / 9 / 12 €

Vendredi 21 octobre à 18h30
Dans les coulisses d’un cours de théâtre
Assistez à la projection d’un rendu d’atelier « travail monologue face caméra » suivi d’un échange avec les élèves et les enseignant·e·s.

Les Turbulents – 20 octobre

19h30

Les Psychopompes
Conservatoire d’Amiens
Projet porté par Ludovic Gacquer
Durée : 30 min
À partir de 7 ans

Pater, un ange passeur d’âmes, retrouve son fils Junior et se donne pour mission de lui enseigner son métier. Pour ce faire, le père commence simplement : il montre l’élévation de l’âme d’une dame très âgée, morte à la maison de retraite.
Puis, c’est au tour de Junior. Pater l’envoie auprès d’un ancien gangster, que Junior ramène par erreur dans le taxi : ce gangster n’attendait pas l’arrivée des anges, mais simplement celle d’amis venus le chercher à la prison dans laquelle il vient de passer vingt-deux ans enfermé.
Les anges, paniqués, ne savent que faire de cet homme. Pater décide d’aller chercher une solution là où personne – ni homme, ni ange – n’est jamais revenu : le paradis…

Écriture & mise en scène : Ludovic Gacquer
Jeu : Guillaume Azevedo Da Costa, Ludovic Gacquer, Pénélope Hébrard, Flavien Holub & Camille Lebelle

Il était une autre fois…
ENMDAD de Villeurbanne – Théâtre de l’Iris
Projet porté par Clélia Dupasquier
Durée : 30 min
À partir de 12 ans

Dans un royaume enchanté, une princesse refuse de se plier à la volonté de ses parents. Pour se libérer de leur joug, elle décide de quitter le château familial et de partir à l’aventure.
Ce voyage initiatique aborde le passage de l’adolescence à l’âge adulte, la question de l’identité ou encore la sexualité.

Écriture & mise en scène : Clélia Dupasquier
Jeu : Letizia De Vos, Clélia Dupasquier, Romain Dzian, Laodicée Hazim-Terrasse 

Le 20 octobre 2022
Théâtre de l'Iris - 331 rue Francis de Pressensé - VILLEURBANNE

Buvette & petite restauration sur place

Prix libre & solidaire
3 / 6 / 9 / 12 €

Jeudi 20 octobre à 18h30
Apéro – rencontre !
Autour d’un verre, des artistes professionnel·le·s vous racontent leur parcours. Venez partager leur expérience !
Louise Paquette et Mathilde Ménager, anciennes élèves de l’Iris, ont monté leur compagnie. Elles vous racontent !