PNG - 1.7 ko
Ils-elles croyaient que la France était le pays des droits de l’homme.
Je le pensais aussi à la sortie de l’école d’Avocat. À travers mes client-es, je découvre la réalité du Bureau des étrangers à la Préfecture, des Centres d’accueils pour demandeurs d’asile, du 115 (numéro d’appel d’urgence pour les sans-abris),… et des salles d’audience bien sûr.
Le Conseil Constitutionnel nous dit que la différence faite dans la loi entre français-es et étranger-es n’est pas discriminatoire parce qu’elle poursuit un « but légitime ».
Mais qu’est-ce qui légitime les atteintes au droit des personnes étrangères de mener une vie familiale normale ? À l’intérêt supérieur de leurs enfants ? À l’accès à un juge indépendant et impartial ?
Je vous propose ce voyage aux frontières du droit, qui questionne le but et la légitimité de la politique d’immigration.

PNG - 1.6 ko

Conférence gesticulée

Le 4 avril 2020
Samedi à 17 h 30
En préambule du spectacle Primo Lévi et Ferdinando Camon
Assistez à une conférence et à un spectacle le même soir ! Plus d’infos en cliquant ici.
Restauration possible sur place

De et par Julie Allard

Durée 1 h 30
Tout public