PNG - 1.7 ko
Gavroche aujourd’hui c’est le peuple enfant ayant au front la ride du monde.
Il est affublé d’un pantalon d’homme qu’il ne tient pas de son père et d’une camisole de femme qu’il ne tient pas de sa mère. Son père ne songe pas à lui et sa mère ne l’aime pas. Il ne se sent jamais si bien que dans la rue ; il va, vient, joue, gratte les ruisseaux, vole un peu, vit. Il n’a pas de pain, pas de feu, pas d’amour mais il est joyeux parce qu’il est libre et il chante, il chante sans arrêt.
Victor Hugo à travers Gavroche, mais aussi à travers ses poèmes, ses chants ou ses discours à l’Assemblée Nationale (combattant sans relâche le sort de millions d’enfants au travail dans les mines et jetés à la rue), nous parle aussi directement : aujourd’hui Gavroche est le symbole universel de tous les enfants du monde qui luttent pour survivre et que la violence de leur courte existence a transformés en petits adultes terriblement conscients du monde. Sur scène, un comédien et un musicien-chanteur donnent corps à ce Gavroche gouailleur, drôle et grave dans sa course ébouriffante à travers Paris.

PNG - 1.6 ko

Conte musical urbain

Du 15 au 19 janvier 2020
Du mercredi au samedi à 20 h & dimanche à 16 h

D’après Victor Hugo
Conception Gilles Fisseau
Musique originale Alain Bert
Jeu Alain Bert & Gilles Fisseau
Création lumières Rémi El Mahmoud
Scénographie Fanny Gamet

Autour du spectacle

Vendredi 10 janvier à 17 h 30 scène ouverte poésie
Jeudi 16 janvier bord de scène à l’issue de la représentation