PNG - 1.6 ko

Jeudi 11 octobre

JPEG - 66 ko
19 h 30 | La Clôture du silence
Conservatoire de Clermont-Ferrand - Projet porté par Juliette Michel
La Clôture du silence, c’est deux corps qui parlent d’eux-mêmes. De leur amour passé, de leur questionnement interne. Deux être en ex-communication, qui pointent leurs faiblesses, leurs peurs, leurs désarrois. Ces deux êtres sortent et expriment ce qu’ils avaient enfouit. Ils font partie de ceux qui se séparent, et qui cherchent les raisons du désamour, qui réécrivent les souvenirs, les enjolivent, avant de tout détruire.
Tout ca dans un demi-silence presque trop hurlant de sueur.
Spectacle bilingue français - langue des signes française
D’après La Clôture de l’amour de Pascal Rambert
Conception | Juliette Michel
Durée | 25 min
Avec | Juliette Michel, Jeremy Williatte

JPEG - 263.7 ko21 h | Requin amour, c’est quoi ta Racine(s) ?
Conservatoire de Toulouse - Projet porté par Chloé Bouiller
Bassin méditerranéen. St Tropez. « Voyage infortuné ! Rivage malheureux ! / Fallait-il approcher de tes bords dangereux ? ».
Des hommes aux torses épilés. « Je le vis, je rougis, je palis à sa vue ».
Une adoration pour son idole. « De l’amour de son dieu son cœur s’est embrasé ».
Du sang à flots. Et des bébés. Partout des bébés. Bon. Zoé. il s’agirait de grandir.
Durée | 45 min
Avec | Chloé Bouiller
Regards extérieurs, régie | Julien Benet, Simon Corbier

Vendredi 12 octobre

JPEG - 35.7 ko19 h 30 | Nous (ne) vieillirons (pas) ensemble
Conservatoire de Clermont-Ferrand - Projet porté par Audrey Arnal
La vieillesse est un secret honteux et un sujet interdit affirme Simone de Beauvoir.
Elle nous touchera ou nous frôlera, elle nous emportera tous vers cet état de soumission, qu’elle nous touche de loin ou de près, qu’elle entre dans notre corps ou nous meurtrisse les yeux, la vieillesse sera toujours présente, immaculée conception. Au travers d’une femme dont le temps à volé la mémoire et rendu esclave de son propre corps, la conditon des vieux sera dépeinte, non pas de tous mais de ceux placés dans ses prisons appelées maisons de retraite.
Durée | 25 min
Avec | Audrey Arnal, Juliette Michel

JPEG - 29.7 ko21 h | Là où les larmes du monde ne pourront plus nous tomber dessus
ENMDAD de Villeurbanne / Théâtre de l’Iris - Projet porté par Judith Willandsen
Pour protéger sa petite sœur d’un quotidien familial violent, Samaëlle lui invente une planète sans adulte : Asméraldia, lui promettant sans cesse de l’y emmener un jour. Malgré ces évasions imaginaires, la réalité les rattrape inexorablement, implacable, violente. Le rêve se transforme alors en obsession...
Mise en scène | Pierre-Alexandre Terpeau
Durée | 50 min
Avec | Marie Berger, Pauline Tanca,Pierre-Alexandre Terpeau, Judith Willandsen

Samedi 13 octobre

JPEG - 73.1 ko19 h 30 | Alpenstock
GEIQ Théâtre Lyon - Projet porté par Marie Rousselle-Olivier
Grete, une femme avide de propreté, tient son foyer de manière irréprochable et forme avec Fritz un couple apparemment solide. 
Mais Grete commet l’erreur aux yeux de Fritz, d’acheter un détergent au marché cosmopolite. 
Une première souillure sur leur impeccable mariage ?
De Rémi De vos | Lecture mise en espace
Durée | 40 min
Avec | Vanessa Amaral, Yann Mercier, Marie Rousselle-Olivier

JPEG - 58.5 ko21 h | Aquarium
ENMDAD de Villeurbanne / Théâtre de l’Iris - Projet porté par Fabien Croset
Tous les jours, Antoine se rend à l’aquarium. Dans cet espace confiné, il se sent protégé du monde extérieur. Secrètement épris du chanteur Harry Styles, il vit isolé dans l’univers fantasmatique qu’il s’est créé, sans parvenir à créer des liens véritables. Un jour, il trouve une mystérieuse boîte de gâteaux : c’est le début d’une série de rencontres qui pourraient bien bousculer ses certitudes...
Conception, écriture | Fabien Croset, avec des textes d’Ivan Viripaev, Virginie Despentes et Côme Martin-Karl, d’après une idée originale de Côme Martin-Karl
Durée | 1 h
Avec | Fabien Croset, Pierre-Olivier Drémont, Mathilde Dumoulin, Louise Grenut, Louise Paquette, Théo Thiery, Judith Willandsen

Jeudi 18 octobre

JPEG - 94.4 ko19 h 30 | Brandt Rhapsodie
EDT 91 / Conservatoire d’Evry - Projet porté par Justine Guirbal
Brandt : n.pr, marque d’électroménager. 
Rhapsodie : n.f. poème ou partie de poème contenant un épisode épique.
Un homme et une femme entrent dans cet espace, que nous appellerons le couple.
Mise en scène | Justine Guirbal
Durée | 40 min
Avec | Manon Falippou, Jules Granger

JPEG - 54.2 ko21 h | Veillée à corps absent
ENMDAD de Villeurbanne / Théâtre de l’Iris - Projet porté Mathilde Dumoulin
Provence, 1915. Lorsqu’un soldat tombe au front, les habitants alentours se recueillent devant une table vide, toute une nuit. 
Cette nuit-là, les veilleurs réchauffent leur histoire dans le rugueux des mots pour combler l’absence.
Et mot à mot, on se glisse à l’intérieur des souvenirs.
On goûte à nouveau la joie, la beauté, la terre. Et l’homme qui se tient dessus.
Un air de fête revient dans la force du jour.
Durée | 55 min
Avec | Anne-Laure Arlot, Caroline Baguet, Marius Carreau, Juliette Charré, Cédric Dumoulin, Mathilde Dumoulin, Louise Grenut, Jean-Charles Perron, Erwan Richou

Vendredi 19 octobre

JPEG - 140.7 ko19 h 30 | Et j’ai appris l’histoire certes pas vraiment drôle mais quelque peu étrange d’un meurtre
Conservatoire du Val de Bièvre - Projet porté par Ellen Huynh Thien Duc
Omsk. Sibérie. 1854.
Deux bagnards sympathisent le temps d’une gorgée de vodka. Quoi de plus doux que se raconter les souvenirs de la vie d’avant... où l’on foulait la terre d’un pas libre ?
Mais attention où ils nous mènent... On pourrait ne jamais en revenir.
D’après Les Carnets de la maison morte de Dostoïevski
Durée | 30 min
Création | Ellen Huynh Thien Duc
Avec | Yves Lechermeier, Raphaëlle Prestigiacomo, Benjamin Renault

PNG - 126.5 ko21h | Profil bas
Conservatoire de Clermont-Ferrand - Projet porté par Mathilda Bernard
Nous sommes en 2018, en France. Le mariage pour tous a été adopté, l’homophobie est considérée comme un délit par la justice. Il règne une apparente bienveillance envers la communauté homosexuelle. Pourtant, l’homophobie ordinaire s’accroche. Insidieuse.
Profil bas est un moment dans la tête d’un homme qui se jouait des autres, mais pas de lui-même, enfin le croyait-il. Vivre caché, faire semblant de ne pas entendre les remarques et les abus de langage du quotidien. Jouer profil bas. Et perdre.
Mise en scène et écriture | Mathilda Bernard
Durée | 30 min
Avec | Nicolas Amatulli, Mathilda Bernard, Elsa Bouyeron, Fanny Caron, Timoté Savarit

Samedi 20 octobre

JPEG - 24.7 ko19 h 30 | Fille(s)
Conservatoire de Clermont-Ferrand - Projet porté par Fanny Caron
Seule, enrubannée, enfermée dans son désir de perfection, une ballerine apparaît. Image d’un rêve de petite fille, d’une féminité inatteignable, elle est le coeur de l’histoire racontée. Enfermée dans son corps et dans le regard des autres, une fille dessine avec humour et cruauté ce qui semble être le portrait satirique d’une société où le culte du corps et l’exhibitionnisme sont mis à l’honneur. Faisant ainsi de son histoire et de son corps des accessoires de jeu. Un jeu grotesque et follement jubilatoire. Terriblement dangereux.
D’après Manger l’autre d’Amanda Devi
Durée | 25 min
Conception et jeu | Fanny Caron

JPEG - 85.9 ko21 h | Mais n’te promène donc pas toute nue !
Conservatoire Tours - Projet porté par Carla Siméon
Une courte pièce de Feydeau avec des personnages toujours plus monstrueux dans leurs caractères, leurs ruses, et leurs mauvaise foi. Une femme déterminée à se promener en chemise légère chez elle sans se soucier du regard de ses voisins, ce qui désespère son mari. Ce dernier est en pleine négociation politique et espère un jour devenir président de la république. Un Feydeau plein de quiproquos et de situations cocasses.
De Georges Feydeau
Durée | 35 min
Avec | Victor Bouhier, Victor Lalmanach, Raphaël Melhaoui, Victor Poguet, Carla Siméon

PNG - 895 octets

Tarifs

Soirée complète (soit 2 spectacles) :
11 € / 9 € / 4 €

Pass Les Turbulents (soit 10 spectacle) :
20 € / 15 € / 7 €

Petite restauration sur place.
Ouverture de la billetterie 30 minutes avant le début du spectacle.

PNG - 1.6 ko

Appel à participation !

Vous êtes jeunes diplômés d’une école de 3 ° cycle théâtre ?
Proposez-nous votre projet de fin d’études pour le festival Les Turbulents.
L’appel à projet est disponible sur cette page.

Toute l’équipe du Théâtre répond à vos questions au 04 78 68 86 49 ou turbulents@theatredeliris.fr

En résonance