PNG - 1.7 ko

Après la fin

De Dennis Kelly
Compagnie La Nuée
Mise en scène : Pierre-Olivier Drémont
Jeu : Fabien Croset, Louise Paquette

Après une explosion nucléaire, Louise et Mark, deux collègues de travail, se retrouvent confinés dans l’abri anti-atomique de ce dernier, avec pour subsister, un peu d’eau, quelques boîtes de conserve... et le jeu Donjons et Dragons.
Condamnés à rester enfermés pour un temps inconnu, les protagonistes vont voir leur relation peu à peu se dégrader. Avec le rationnement imposé par Mark, la tension psychologique s’intensifie.
Commence alors une lutte de chacun pour sa survie. Survivre à l’enfermement mais, surtout, survivre à l’autre.

Urgence climatique

Nous-y voilà, nous-y sommes

Mise en scène : Émilie Guiguen assistée de Kevin Robinet
Voix : Marius Carreau, Guillaume Gladieux, Vera Markovitch
Violons : Coline Berland, Vera Markovitch
Danse : Antoine Laval
Diaporama : Quentin Baret
Lumière et régie : Élisabeth Clément et Benjamin Wolff

Fred Vargas a écrit cette lettre en 2008, Charlotte Gainsbourg l’a lue à l’inauguration de la COP 24 en Décembre 2018. Vous l’avez peut-être écouté pendant le confinement, ce printemps 2020.
Nous avons mis cette lettre en voix, en musique et en mouvements, désirant la brandir à notre tour aux yeux de tous, dans l’espoir désespéré de déjouer le mauvais sort que nos Zeus contemporains ont jeté aux Cassandre engagées, tel Fred Vargas, condamnées à ne jamais être crues.

Aube noire, nuit blanche

Spectacle musical - Cabaret chanson
Compagnie La Nuée
Par Pierre Delorme et Louise Paquette

Un soir, un banc.
Un homme laisse aller ses doigts sur sa guitare. Il a oublié ce qu’il joue et peut-être même qui il est. Il sait seulement "qu’il a toujours tenu une guitare entre ses bras".
Il y a aussi une fille. Qui semble vouloir partir et qui pourtant va rester là, le temps d’une nuit blanche.
Rencontre improbable, onirique, poétique. Car ce qui va tenir ces deux-là ensemble, du crépuscule jusqu’au matin, ce sont des poèmes, l’envie de partager des vers, de les dire, de les chanter. Instant suspendu, ce spectacle est une plongée en musique dans la poésie, de Rutebeuf à Prévert, en passant par Aragon, Apollinaire, Hugo, Richepin… mais aussi Ferré, Ferrat, Brassens, Julien Clerc…
Une guitare, deux voix, une nuit.

Rose

De Régis Laroche

Production Nord-est Théâtre
Texte et jeu : Régis Laroche
Regard extérieur : Jean Boillot
Scénographie : Laurence Villerot

Championne de Basket-ball à la fin des années cinquante, Rose Guichard est aujourd’hui encore la fierté d’une famille. Cadette d’une fratrie de six enfants, elle joua avec ses quatre sœurs dans l’équipe de l’usine, qu’elle mènera jusqu’au plus haut niveau. En 1958, pour ses vingt ans, elle sera sélectionnée en équipe de France. D’origine italienne, la famille est son socle ; un terreau qui crée sa force. Tant par son parcours que par son caractère, Rose suscite l’admiration de ses proches : son courage force le respect. C’est le portait de cette femme réservée et modeste, que je souhaite vous présenter. Une femme d’un autre temps, qui prie et croit au destin, à ce qui est écrit. A travers un récit intime, je veux rendre hommage à cette vie. Une vie faite de belles et douloureuses histoires, où l’individu trouve sa place et puise ses valeurs dans le sport collectif. La vie simple d’une femme active, d’une épouse attentive et d’une mère aimante. « Une sportive heureuse d’avoir réussi à préserver un équilibre harmonieux. » pouvait-on lire d’elle dans un quotidien de l’époque. Chez elle on parlait peu, ce soir c’est moi qui prendrai la parole. Je vous raconterai sans fard, et avec cœur, l’histoire de cette femme. L’histoire de Rose. L’histoire de ma mère.

Infos pratiques

_Masque obligatoire

Tarif unique 5 €
Réservez en cliquant ici !